Connexion

logo

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

dimanche 3 août 2008

Anvers /Antwerpen / Workshop Sound Drop Audiowalk.

je suis enfin passé de l’autre côté, me voici à Anvers. Tout est complètement différent du Danube à commencer par le rythme : moins de navigation, des arrêts plus longs et pour ce que je vois des lieux très adaptés à la création. Je suis à AIR, c’est un lieu de résidence pour artiste. La maison est très grande et incroyablement belle et confortable, le wifi partout. Elle est entourée de verdure, c’est comme un ilot au milieu d’une zone portuaire, un endroit étrange, isolé comme il le faut. J’ai travaillé avec quelques personnes sur la réalisation du parcours sonore : Roussette, Stijn Demealenare, Marie Berthoumieu, Sonia Dermience. Après une présentation du projet European Sound Delta, une écoute d’Aymeric de Tapol et de la pièce sonore de Phil Niblock sur la vidéo "Gamma Delta", j’ai pu présenté les "règles" du parcours sonores. L’après-midi fut consacré à la visite du port avec l’écoute des 10 pièces sonores. Très vite les espaces furent facilement habités, mais à cause des distances trop grandes, des architectures monumentales et industrielles, on c’est vite retrouvé dans une impossibilité d’y faire quoi que ce soit. On a décidé de continuer la viste plus loin dans le centre historique. C’est un lieu très beau mais qui ne présente aucun intérêt dans la démarche d’un audiowalk . On est retourné en direction de Air, il fallait changer complètement de stratégie, il fallait explorer la partie plus "sauvage" à l’opposé de la ville. En fin de journée, nous avons fait une autre marche, et très naturellement tout les élément ont joué en notre faveur. Les espaces traversés raisonnaient avec les sons, ça nous plongeait dans un univers juste et cohérent. Après quelques ajustements nous avions trouvé la solution. Restait à faire le plan, Felix qui s’occupe du lieu à fait la traduction en Néerlandais. J’ai fais les corrections aidé par Stijn. Déssiner le plan. Restait plus qu’a installer la signalétique le lendemain. Armé de schotch blanc , de corde et des panneaux, nous voila reparti. On a pu ainsi constater que nous avions fait les bons choix et que le GAFFER colle sur l’herbe !

C’est la première fois que l’audiowalk s’inscrit dans un espace si naturel. La décontextualisation des univers globalement urbains des pièces sonores leur donnent énormément de force. On perçoit, on aperçoit la ville et les zones industrielles seulement au loin , comme posé sur la ligne d’horizon, un écho très subtil au contenu parfois sociale et très marqué de certain des travaux sonores présents dans la tracklist. Tout est très fluide, évident. Par ailleurs, les espaces choisis renforcent l’impression cinétique. Plus que jamais, l’impression d’un traveling cinématographique se dégage de cette proposition. Je suis très content que ce travail collectif de l’élaboration de l’audiowalk soit allée dans la direction d’une radicalisation. Cela a projeté cette expérience sonore dans une nouvelle direction ouvrant encore un peu plus le champs des possibles.

Je tiens à remercier tous les gens qui ont participé à ce workshop, pour leur intérêt très marqué, leur enthousiasme, leur gentillesse. Encore de très belles rencontres.

mardi 15 juillet 2008

TULCEA / MILA 23 / SULINA /SFINTU GHEORGHE / SILISTRA/ OLTENITA /

Enfin mon premier post, tres court aujourd’hui , plus long demain, je me met en chauffe. je prend en main mon blog. Content enfin de pouvoir partager cette aventure.